Quelle tenue de travail pour le jardinier pro ou le particulier ?

Publié le , par Adequatio
Catégories :

La tenue de travail du jardinier et du paysagiste professionnel doit être adaptée à l’environnement des activités : travail en extérieur en toute saison, manipulation d’outils mécaniques et électriques, contact des produits chimiques, naturels ou non, exposition aux piqûres, morsures…

Près d’un quart des accidents domestiques surviennent dans la cour ou le jardin. Au niveau professionnel, en 2018, l’indice de fréquence des accidents du travail pour le domaine de l’aménagement paysager était de 49,9 accidents pour 1000 salariés, équivalents à celui des accidents dans le domaine de la construction des maisons individuelles.

Dans ces conditions, il est indispensable pour le jardinier professionnel ou amateur de s’équiper correctement, pour travailler dans de bonnes conditions de confort et d’ergonomie, et pour éviter les accidents.

La tenue de travail essentielle pour le jardinier 

Professionnels ou particuliers, il existe certains basiques qui constituent forcément votre tenue de jardinier.

Le pantalon de travail pour le jardin

Les pantalons de jardin modernes s’améliorent sans cesse en termes de coupe, de tissu et de fonctionnalités. De préférence, choisissez une coupe ample, pour une bonne amplitude de mouvements. Les marques comme Kapriol proposent des pantalons de travail avec une ceinture relevée à l’arrière, pour que vous puissiez vous abaisser sans inquiétude.

Vous pouvez opter pour un jean de travail, mais, assurez-vous qu’il contient de l’élasthanne, pour qu’il ne soit pas trop raide. Les pantalons multipoches  sont très pratiques et remplacent de plus en plus le tablier de jardinier chez les particuliers. Chez les professionnels, ils sont un gage de sécurité et de longévité, grâce à leurs matériaux ultra résistants comme le nylon Cordura. De plus, les pantalons de travail à la norme EN 13688 répond à des exigences précises en matière d’ergonomie, d’innocuité, de taille et de durabilité.

La cotte de jardinier et la salopette

La cotte de jardinier est utile car elle offre une grande liberté de mouvements grâce à son système  de bretelles. Avec elle, aucune chance que le pantalon descende ou qu’il serre trop à la taille. La cotte, ou salopette de jardinier, a aussi l’avantage de posséder une bavette qui protège le t-shirt contre les taches et les accrocs occasionnés par la manipulation des végétaux.

Les chaussures de jardinier

La chaussure de jardin typique est le sabot de jardin en caoutchouc, ouvert ou non à l’arrière, et doté d’une semelle crantée. Il a l’avantage d’être imperméable et antidérapant, mais il est parfois lourd et encombrant. Pour plus d’aisance, vous pouvez opter pour une basket de protection coquée, répondant à la norme EN 20347, ou de sécurité, de norme EN 20345.

Les équipements de protection individuelle pour le paysagiste

Il existe un certain nombre d’EPI pour paysagistes et professionnels des espaces verts qui vous protègeront efficacement contre tous les risques de votre métier.

La combinaison de paysagiste

La combinaison de paysagiste zippée est un vêtement de travail tout-en-un, qui protège une grande partie du corps contre les griffures, les piqûres et les projections de produits. Pratique, économique, et résistante, c’est l’équipement de protection de base pour les paysagistes et les professionnels de l’entretien des espaces verts.  Pour travailler en toute sécurité, choisissez la taille adéquate selon le guide des tailles de la marque. Trop ample ou trop serrée, la combinaison de travail peut entraver vos mouvements et causer des accidents. Pour le tissu, on préfère une combinaison en nylon Cordura, très résistante, et labellisée OEKO-TEX.

Certaines combinaisons de travail peuvent être équipées de poches pour genouillères de protection de norme EN 14404. On trouve également des combinaisons de travail à haute visibilité, répondant à la  norme 20471, qui sont particulièrement utiles pour les professionnels de l’élagage et du fauchage en bordure des routes.

 Les chaussures de sécurité

Pour s’équiper quand on est paysagiste professionnel doivent de préférence utiliser des chaussures de sécurité de norme EN 20345. L’entretien des espaces verts implique de manipuler des outils imposants, de faire tomber des troncs et de porter des charges lourdes. Pour toutes ces raisons, l’achat d’une chaussure de sécurité coquée, fermée et antidérapante est nécessaire.

Pour plus de précisions sur les protections apportées, consultez notre article sur  les chaussures de sécurité  norme EN 20345.

Les protections pour la tête et auditives

Les travaux d’élagage peuvent donner lieu à des chutes de branches et d’outils. Les professionnels sont également exposés au risque de chute depuis le haut d’une nacelle ou d’une échelle. C’est pourquoi le port d’un casque de protection de norme EN 397 est fortement  recommandé.

Le milieu de travail du paysagiste implique également une intensité sonore élevée, due à l’utilisation des outils professionnels de taille et de coupe. Travailler dans un environnement sans protection peut être très dommageable pour l’ouïe et le confort auditif. Il s’avère notamment que 65 % des cas d’acouphènes en France proviennent d’une exposition à un traumatisme sonore. Dans ces conditions, s’équiper d’un casque anti-bruit pour paysagiste ou de bouchons anti-bruit est absolument essentiel. La norme de ces E.P.I. est EN 352.

Lorsque c’est nécessaire, utilisez un kit de protection forestier complet, avec casque de chantier, protection auditive et visière rabattable.

 Les gants de protection pour les paysagistes

Les gants de protection pour les espaces verts et le jardinage répondent aux exigences des normes EN 420 (exigences générales), EN 388 (risques mécaniques), et EN 374 (risques chimiques). Choisissez des gants bien ajustés, qui vous garantissent une bonne prise en main lors des travaux de coupe et de taille avec des outils imposants et électriques. Pour les travaux de replantage, rempotage et taille au sécateur manuel, vous pouvez utiliser des gants plus lâches.

Les équipements pour jardiner en toute saison

Les professionnels comme les particuliers doivent adapter leur tenue de jardinier en fonction des saisons et de la météo.

La veste de jardinier polaire ou softshell

Inspiré par les sports d’extérieur, la veste polaire rencontre un grand succès auprès des professionnels exposés au froid. Douce, souple et légère, elle réchauffe sans contrarier les mouvements. Pour bien vous isoler du froid, choisissez une veste avec des poignets élastiqués et un col montant.

Plus technique que la veste polaire, la veste softshell pour le jardin est une couche supérieure chaude qui a en plus l’avantage d’être déperlante. Elle est utile pour le travail en extérieur par temps frais et en cas de précipitations faibles ou intermittentes.

  Les vêtements anti-pluie

Vous pouvez compléter votre tenue de travail de jardinier ou paysagiste par une parka imperméable ou une cape anti-pluie. Choisissez bien un vêtement de travail imperméable, doté de coutures étanches, qui ne laisse pas du tout rentrer l’eau. Il est différent d’un vêtement déperlant, sur lequel une petite quantité d’eau peut ruisseler, et d’un coupe-vent, qui ne protège pas de la pluie.

Se protéger contre le soleil

En plus de vous protéger les bras, les épaules et les jambes contre les rayons du soleil, il est nécessaire de porter un chapeau ou une casquette. Idéalement, optez pour une casquette dotée d’un protège-nuque.

Le soleil occasionne également des dommages oculaires irréparables. Protégez vos yeux avec des lunettes de protection solaire, répondant aux normes EN 166, EN 170 et EN 172.

tenue de travail du jardinier