Quels équipements de protection jetables choisir pour travailler en toute sécurité

Publié le , par Adequatio
Catégories :

Les professionnels peuvent vouloir acheter des équipements de protection pour deux raisons. Soit c’est la loi et/ou le poste de travail qui vous y obligent, soit vous désirent personnellement vous protéger, protéger vos collaborateurs, et préserver votre tenue de travail . Dans les deux cas, vous trouverez dans cet article quelques conseils pour bien choisir vos équipements de protection individuelle jetables , ainsi que les exigences des normes correspondantes.

Qu’est-ce qu’un EPI ?

L’article R233-83-3 du Code du Travail définit les équipements de protection individuelle comme « des dispositifs ou moyens destinés à être portés ou tenus par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa sécurité ainsi que sa santé. »

Les E.P.I. protègent les professionnels contre des risques d’origines diverses, qu’il convient d’identifier pour bien s’équiper. On distingue, par exemple, les risques bactériologiques, thermiques, chimiques, mécaniques, électriques… Les équipements de protection jetables protègent essentiellement contre les risques chimiques, bactériologiques et mécaniques faibles.

On classe également les EPI en fonction de la partie du corps qu’ils protègent : protection des mains, protection des pieds, protection du corps, protection de la tête, des yeux, du visage, des oreilles…

Enfin, les équipements de protection ont également vocation à protéger le milieu et les autres personnes. C’est le cas par exemple des charlottes élastiquées utilisées dans l’agro-alimentaire, des masques respiratoires dans certains cas, des gants jetables… Ils peuvent aussi protéger la tenue de travail, comme les surblouses et les tabliers.

Bien s’équiper pour la protection du visage

Le masque de protection se porte par tous les professionnels au contact du public ou au contact de nombreux collaborateurs. Il sert à protéger les professionnels comme les personnes autour de lui. Le masque chirurgical non stérile est généralement suffisant en dehors du domaine de la santé. Il peut s’utiliser par les professionnels du bien-être, de l’esthétique, des services à la personne. Dans le cas des agents de nettoyage et des professionnels de l’industrie et du BTP, les conditions de travail peuvent nécessiter le port d’un masque filtrant spécifique, de type FPPS, dont le choix dépend de la nature et de l’intensité du risque (manipulations  de produits toxiques ou de matières contaminées).

Les masques chirurgicaux sont des dispositifs médicaux de norme EN 14683, alors que les masques FPPS sont des EPI respiratoires répondant à la norme EN 149.

                Quel masque chirurgical choisir ?

Les équipements de protection des mains

Quelles normes pour les gants médicaux jetables ?

La norme générale EN 420 s’applique à tous les gants de protection.

La norme EN 455 définit les exigences de base et les tests pour les gants médicaux non réutilisables.

La norme EN 374 définit les exigences de performance pour les gants de protection contre les produits chimiques et les micro-organismes.

La norme EN 388 s’applique aux gants de protection contre les risques mécaniques (abrasion, coupure, déchirure et perforation).

Quels gants de protection à usage unique choisir ?

Les gants à usage unique protègent des risques bactériologiques et chimiques, mais aussi de certains risques mécaniques, dans le cas des gants en vinyle.

                Gants poudrés ou non ? Stériles ou non ?

Il existe des gants médicaux poudrés ou non poudrés. L’ajout de poudre permet de faciliter l’enfilage du gant. Cependant, certaines personnes sont allergiques à l’amidon de maïs qui compose cette poudre, et utilisent donc uniquement des gants non poudrés.

Les gants stériles sont réservés à certains actes médicaux invasifs, qui requièrent un environnement aseptique. Ils ne sont pas nécessaires pour le respect de l’hygiène dans l’agro-alimentaire, le bien-être ou l’esthétique, mais ils doivent être changés à chaque fois que des objets souillés sont touchés.

                L’hygiène des mains

L’utilisation des gants jetables ne se substitue à une bonne hygiène des mains, surtout lorsqu’on les retire en fin de journée. Il est nécessaire de terminer par un lavage des mains soigneux pour se protéger. Les produits Anios sont la référence dans le domaine médical. Ils sont utilisés par de nombreux professionnels de l’alimentaire, de l’esthétique mais aussi du paramédical… Pour le lavage simple des mains, le savon doux Anios Haute Fréquence est recommandé.

Les équipements de protection du corps, de la tête et des membres

Les blouses jetables protègent la tenue de travail et le professionnel contre les salissures, les brûlures chimiques et la contamination bactériologique. Selon le type de protection, ils protègent tout le corps ou seulement une partie.

                Protection du corps : quelle blouse jetable choisir ?

On distingue plusieurs formes de protection pour le corps :

– la combinaison, dotée de manches et de jambes, et parfois d’une capuche

– la blouse, dotée de manches et entourant le buste, qui peut être complétée par un pantalon à usage unique

– le tablier jetable, qui se passe par la tête et se noue à la taille

Chacun de ces équipements de protection jetables peut être de plusieurs matières. Il existe par ailleurs des blouses et tabliers jetables en plastique, imperméables, et des tabliers en intissé, qui ne protègent pas contre les projections liquides. Le choix dépend de votre environnement de travail. Le tablier imperméable peut être utile pour les professionnels des métiers de bouche, les personnes travaillant dans le nettoyage et l’entretien, ou les esthéticiennes. Dans un atelier de transformation alimentaire, chez les masseurs-kinésithérapeutes ou dans les cabinets dentaires, la blouse en non-tissé peut suffire.

                Les équipements de protection partielle

Le port de la blouse ou du tablier jetable peut se compléter par l’ajout de protections partielles. Là aussi, les protections sont disponibles en version plastifiée imperméable ou en matière non-tissée non imperméable. Pour éviter les allergies et les intolérances, on peut choisir des protections jetables sans latex.

– La charlotte de protection jetable : elle protège les cheveux des contaminations et les empêche de se répandre sur le lieu de travail. Elle est indispensable dans l’agro-alimentaire. Pour limiter les manipulations, vous pouvez également vous équiper d’un distributeur de charlottes.

– Les surchaussures : elles évitent autant la pénétration de matières en provenance de l’extérieur que la salissure des chaussures des visiteurs. Pour plus de confort et éviter les accidents, on peut s’équiper de surchaussures antidérapantes. Lorsque les surchaussures montent sur la jambe, on parle de couvre-bottes.

– Les manchettes : les manchettes peuvent compléter le tablier jetable. Elles sont en particulier utiles pour les tatoueurs, les professionnels du BTP comme les peintres, les professionnels du nettoyage mais aussi les opérateurs de l’agro-alimentaire…

équipements de protection jetables